top of page
Post: Blog2_Post
Rechercher
  • Photo du rédacteurMOTHER MOÏRA

BILAN DE RÉSIDENCE #1 : 25 JUIN - 12 AOÛT 2022


Vendredi 12 août 2022.


C’est en cette fin de congés que je prends le temps de faire le bilan de ce lancement de résidence d’artiste-mère.


Cela ne fait que 2 mois depuis la signature de mon manifeste et l’inscription à l’Artist Residency in Motherhood, et je sens déjà mes élans artistiques reprendre pleinement leurs places dans mes énergies ! Je me sens tellement épanouie quand je crée, ça fait un bien fou!

Le vent du changement est donc bien ancré. Il y a forcément des choses qui ne sont pas encore tout à fait au point, ou pas encore mises en place, c’est normal, mais la machine est lancée !


Les vacances en famille ont un peu coupé la régularité de mon planning, mais passer du temps de qualité ensemble, s’évader, découvrir, simplement prendre du plaisir ensemble, a été hyper bénéfique pour engager les énergies productives du retour, et surtout faire en sorte que le réservoir émotionnel de chacun soit bien rempli avant de reprendre nos activités personnelles et donc d'être moins disponible l’un pour l’autre.


Ci-dessous, une synthèse des objectifs, tâches & missions auto-assignées à ma résidence, et à leurs réussites » à divers degrés.


Je pense pouvoir dire que ce premier Bilan est très positif, les premiers résultats dépassent largement mes espérances : le tri « hors maison » a été fait efficacement, celui « à la maison » aussi et documenté -> #reportagesdomestiques , j’ai plus qu’entamé chaque mission de mon planning, apprivoisé mon quotidien et mon espace de vie pour l’adapter et donner vie à ma Résidence (Et ce n’est pas fini). J’ai repris en main mon site internet et mon compte Instagram (je chipote toujours beaucoup, mais je me débrouille mieux, non ? ), j’ai dévoré deux ouvrages d’Annie Ernaux rien qu’en juillet (« Je ne suis pas sortie de ma nuit » & « La femme gelée »), fait maintes sorties culturelles en famille (Aquarium/Planétarium de Liège, La Boverie (Costa Lefkochir), Centrale fort Contemporary Art (This is wath you came for), Le Botanique (Spectre), Les Musées des sciences naturelles de Bruxelles, des Arts et d’histoire, de la bande dessinée et Train world) ou seule si on compte les Ardentes.


Puis, j’ai surtout recommencé à créer vraiment et pas « juste » accumulé de la matière, comme je le fais toujours.

De nouveaux projets sont en cours – enfin vieux si on considère que ce sont des projets que j’avais dans un tiroir depuis longtemps. Une belle surprise est arrivée sur mon chemin aussi. Quand on met en route une intention, les opportunités se débloquent toute seule !


La cohabitation/inclusion d’Iggy-Zion dans mon espace-temps de travail est encore parfois conflictuelle, une part de moi à besoin de prendre ses espace-temps rien que pour elle justement, mais d’une autre part, j’ai aussi envie d’apprendre à vraiment lâcher prise et fonctionner en symbiose quand c’est possible. Affaire à suivre, rien n’est parfait, et c’est bien mieux ainsi !


Niveau écriture, je ne suis pas encore assez assidue pour tenir un réel journal de bord quotidien, mais si j’arrive à tenir ce journal de résidence de façon régulière, ce sera déjà pas mal ! Je ne céderais pas à la pression d’un certain besoin de contrôle et de perfectionnisme, encore.


La semaine prochaine, le Babibar reprend du service, donc moi aussi. J’espère que j’arriverais à reprendre mon planning et à tenir ma régularité avec la reprise du boulot. Surtout qu’Iggy-Zion n’est pas en stage, du tout… Mais j’ai confiance en nous, et j’ai quelques ressources dans le voisinage (le fameux village pour élever un enfant !)


Cette rentrée se place sous le signe de nouveaux cycles, d’objectifs individuels et commun, de challenges à relever, c’est sûr. Je crois en moi et ma famille pour accueillir tout cela avec force, courage et résilience. L’avenir s’annonce radieux.




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page