top of page
Post: Blog2_Post
Rechercher
  • Photo du rédacteurMOTHER MOÏRA

BILAN DE RÉSIDENCE #4

Jeudi 8 juin 2023,



Presque deux mois ont passé.

Je reprends les choses en mains progressivement.

J’arrive à voir un peu plus clair mes objectifs et la manière d’y arriver.


J’ai obtenu mon permis de conduire voiture le 10 mai dernier !

Une bonne chose de faite, et un moyen en plus de vagabonder comme je le souhaite à une exposition ou l’autre, chercher du matériel ou aller travailler quelque part.


Je lis beaucoup, je dévore la bibliographie d'Annie Ernaux, j'ai reçu "Écrire la vie"pour la fête des mères, recueil d'une grande partie de ses écrits avec des ajouts de journaux intimes, des photos, ... C'est un peu encombrant à lire le soir, mais je m'y ferais. Je me sens connectée à cette femme, son histoire, ses intentions littéraires, sa perception de la société et la manière avec laquelle elle transcende sa vie, la vie.

J'ai également fait la connaissance de l'écriture d'Amélie Nothomb, tout à fait différente, amusante, étonnante.


J’ai commencé activement le tri de mes archives, matérielles et numériques.

Mes mémos, listes et autres tickets que j’accumule depuis environ cinq ans pour mon projet de « charge mentale d’artiste-mère » sont triés !

Quant aux fichiers numériques, je pense qu’il me reste environ 55% à faire, mais j’y vois déjà plus clair.


Je me rends compte que mon premier planning de travail n’est pas ou plus adapté à ma façon d’organiser mes journées. J’ai besoin de me fixer d’assez longues plages horaires sur la même tâche pour être efficace. Je vais donc plutôt travailler par tâches que par horaire, jusqu’à ce que la tâche soit accomplie entièrement, ou à une étape décisive. Le seul travail que je me permets de fractionner quelques heures par jour est la « charge mentale arc-en-ciel » qui par essence, s’effectue quotidiennement, et la broderie, sur du très long terme.


En effet, je suis passée à l’étape textile concernant la dernière version de ce projet, que j’avais commencé sur papier entre août et octobre 2022, au début de la résidence. Je dirais même à présent que c’est le projet principal de ma résidence.


J’ai retracé au Posca l’étape papier sur mon rideau de 2x3m.

Il y a 1722 barrettes. Je vais tout broder à la main et au fil de couture. À raison d’environ 30 à 45 minutes par barrette, et une barrette par jour, j’en ai pour 4 à 5 ans. Si j’arrive à m’y atteler de façon plus intensive certains jours, je pourrai réduire de quelques mois ou années l’échéance.


C’est long, mais j’ai envie d’aller au bout, car c’est le seul moyen de voir ce projet prendre la forme finale exacte que je lui ai imaginée.

En attendant, j’ai commencé de nouvelles listes pour débuter une nouvelle version, de 3 mois également, sur mes fenêtres directement, à rue.

Je vous en montre plus bientôt.


Je continue à documenter mes processus créatifs et à filmer mes reportages domestiques

J’arrive à maintenir un ordre raisonnable dans la maison pour y vivre agréablement et y travailler sereinement.


Niveau sorties et culture, nous avons visité en famille le Middelheim Museum à Anvers et l’église transparente de Looz (ou « Readingbetweenthe lines » par PieterjanGijs et Arnout Van Vaerenbergh).

J’ai également visité en solitaire, l’exposition posthume de mon collègue d’atelier de sculpture, Jan Classen, « It will not make sense » à L’An Vert à Liège. Bouleversante, j’ai réapprivoisé un travail que je connaissais plus ou moins, sous le prisme du deuil et d’une bonne claque de circonstances.

J’ai aussi participé tout récemment à une table de conversation sur la parentalité et l’art, organisée par NICC à la KunsthallExtra-City d’Anvers, avec Olivia Hernaïz, Yannick Ganseman et CleoFariselli.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je m’y suis rendue, car les initiatives de ce genre sur le sujet de la parentalité sont encore assez rares par chez nous. Par contre, se déroulant en Flandre, la discussion était en anglais. Ma compréhension est assez bonne et fluide, mais pour ce qui est de l’expression orale, c’est autre chose. Heureusement, Olivia a traduit la seconde partie de mon intervention, un peu chaotique, car submergée par le stress de prendre la parole ainsi. J’en ressors assez frustrée de ne pas avoir réussi à partager clairement tout ce que j’avais à dire sur le sujet, en tant qu’Artiste-Mère, à propos de ma résidence, et des nombreuses recherches que je fais sur le sujet depuis des années. Cependant, les échanges étaient très intéressants, et ont répondu à pas mal de mes interrogations sur la perception de cette question par d’autres artistes belges ou européen.nes. Je suis également heureuse de voir que le sujet commence à émerger par chez nous comme un thème valable avec des enjeux sérieux. Je me réjouis de recevoir le compte-rendu de cet événement et de tenter de créer plus de connexions avec des collègues d’ici.


Enfin, le grand enseignement que j’ai tiré grâce à cette conversation et mes dernières observations, c’est que pour mener vraiment à bien cette résidence, je ne dois pas la faire seule.

Ce kit de résidence a été créé par une artiste qui avait de l’expérience en résidence d’artiste.

Je n’ai jamais fait de résidence d’artiste. Je débute tout juste dans le milieu. Je n’ai aucune expérience en la matière, juste des intuitions, des savoirs théoriques, des lectures, et le kit de Lenka Clayton.

J’ai besoin d’un accompagnement, de quelqu’un qui me suit et qui me donne des limites et des objectifs, qui me met un peu la pression quand même. J’ai besoin de programmer une exposition de fin de résidence, peut-être de présenter mon projet, d’aller en parler. D’avoir des impératifs, pour ne pas être tentée de me laisser flotter, être plus professionnelle. Et me donner de vraies plages horaires de travail artistique intensif.


Heureusement, il y a la Biennale of Women in Art qui se prépare. Je pense que l’organisation va répondre à une partie de ces points. L’équipe vient à la maison ce mois de juin. J’ai hâte de passer à la prochaine étape.


Je vous tiens au courant.

Merci pour votre lecture.


À tout bientôt !




12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page