top of page
Post: Blog2_Post
Rechercher
  • Photo du rédacteurMOTHER MOÏRA

BILAN DE RÉSIDENCE

JEUDI 24 AOÛT 2023


C’est perché dans mon lit mezzanine que j’écris ce nouveau journal de résidence, pendant qu’Iggy-Zion joue tranquillement aux Lego avec un copain dans le salon.

Quelques minutes, seule, pour faire le point, à la clôture de ces deux mois (ou presque) de vacances scolaires et de résidence malgré tout, ou plutôt avec tout :)


Ce mois d’août, j’ai rempli mes objectifs de résidence de manière assez assidue les quinze premiers jours, puis plus légèrement ces quinze derniers. Ma meilleure amie a débarqué le 16 août avec son bébé, mon petit filleul, et il était évident que je leur consacre un maximum de temps jusqu’à leur retour en France.

Amitié, sororité, famille sont des priorités !


Cependant, voici ce que j’ai pu réaliser ce mois-ci :


- L’évolution et la clôture de mon 1er projet de « Charge mentale arc-en-ciel » dans l’espace public.

- Le renouvellement de l’exposition de la Procreate Project Archive, deuxième, et dernier accrochage ici.

- L’avancement du tri des fichiers numériques (ça prend vraiment plus de temps que prévu.)

- L’écriture de dossiers de candidatures : le prix de la sculpture de la Fondation Marie-Louise Jacques, fait ! Et la candidature à la Biennale de l’objet textile est en cours.(+ celles pour l’enseignement artistique secondaire)

- Beaucoup d’échanges de mails et de (prises de) rendez-vous, d’infos, concernant des collaborations futures et la mise en route de nouveaux projets ! À suivre… ;)

- De superbes expos en famille ! « Under Construction » au Pavillon de Namur, et l’expo « Petit poilu » au Centre de la Bande Dessinée, tant demandée par Iggy-Zion.

- Des lectures diverses : « L’argent a ses raisons que la raison ignore » de Dan Ariely et Jeff Kreisler (pour sortir des lectures habituelles et creuser un sujet épineux), « Mommy Brain » de JodiPawluski (je l’attendais avec impatience, mais il m’a laissée un peu sur ma faim.), et tout juste débuté : « Chasseur, cueilleur, parent » de MichaeleenDoucleff(dans ma liste depuis longtemps et reçu en cadeau récemment, merci !)

- Des balades natures avec des amies et mon fils, essentielles pour se ressourcer.

- Prendre soin de mes énergies pour mon bien-être relationnel et général.


Au sommet de la liste, il y a donc la fin de ma « Charge mentale arc-en-ciel » du 77 rue du Laveu, dont j’ai tracé la dernière barrette il y a quelques jours.

La réalisation entière sera encore visible jusqu’au dimanche 17 septembre, jour où j’effacerais la face « liste », où se trouvent les inscriptions de charge mentale.

La composition uniquement colorée sera visible jusqu’au vendredi 29 septembre.

Je me réjouis de cette transition. Transition que j’aime à faire coïncider avec les étapes de notre déménagement, puisque la fin septembre sera rythmée par la mise en carton de nos affaires, les aller-retour entre l’appartement et la nouvelle maison, les coups de peinture fraîche et l’aménagement.


C’est pourquoi ce mois de septembre sera aussi un mois intermédiaire, où je ne pratiquerais pas assidûment la résidence, mais où je mettrais toute mon énergie à préparer notre départ et la nouvelle vie dans ce nouveau foyer.

Une étape cruciale pour redémarrer par la suite de plus belle, dans un espace bien plus propice à la création.

Il faudra aussi reprendre le rythme scolaire et l’adapter au nouveau temps de trajet maison-école, puisque nous ne serons plus à 2 minutes à pied.


En parallèle, je poursuis également la broderie. J’aimerais finir toutes les barrettes jaunes d’ici février 2024, pour montrer une première étape de ce projet à l’aube de mes 30 ans.

La préparation de la Biennale of Women in Art continue, mais avec moins d’urgence, puisque celle-ci est finalement reportée en 2024. Moins d’urgence = plus de qualité ;)

J’ai la grande joie de participer aux Journées du Matrimoine à Bruxelles le dimanche 1er octobre 2023. Je vous en dis plus dès que la programmation est sortie!


Globalement, ce congé d’été est encore passé à une sacrée vitesse ! Mais j’y ai trouvé la satisfaction de réussir à prendre le temps d’être présente aux autres, à mon fils, et me consacrer avec plus de détermination à mes tâches professionnelles & artistiques quand j'y travaille.

C’est la clôture d’un cycle, d’une phase de retour à l’essentiel, aux appels du cœur et aux ambitions originelles. Le retour de la confiance en soi, de la créativité et de l’envie de partager avec les autres.


Ce journal prend encore le ton d’un bilan en cours de chemin, un bilan avant une petite pause pour préparer le nouveau terrain, la nouvelle phase de cette résidence, et simplement de cette vie sur terre.



À bientôt, d’un nouvel endroit.




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page